Nous avons pu ce 8 janvier 2013, condition sine qua non, profiter d'une belle éclaircie annoncée de surcroit depuis plusieurs jours par météoblue, ciel transparent, voie lactée apparente sur une moitié du ciel mais forte turbulence. A noter la présence de brouillard dans les vallées donc sur Lyon et St Etienne, ce qui a certainement facilité les observations.

 

Après quelques réglages tant mécaniques qu'électroniques ces deux dernières semaines, nous avons donc pu tester l'ensemble du télescope en vraie grandeur sur le ciel mes trois collègues et moi-même et faire donc la première lumière du Dobson 600. A ma grande surprise à postériori, nous avons pu réellement investiguer le ciel profond, le brouillard présent en dessous de notre site aidant bien à cela.

 

Pour ce faire nous nous sommes attachés à parcourir les cibles les plus payantes à savoir quelques nébuleuses, des galaxies (M77, triplet du Lion entre autres) mais surtout des nébuleuses planétaires cibles privilégiées.

 

Au titre des nébuleuses il me revient les images de M42 avec un peu de marron, Pac Man, la virgule de la bulle, le crabe et ses structures internes visibles malgré leur caractère fluctuant de la vision. Les visions des nébuleuses étaient proches des photos illustrées dans les atlas de L.Ferrero (splendeurs du ciel profond) et les dessins des mêmes catalogues nous ont souvent paru limités, c'est vraiment la surprise de la soirée ! Ainsi nous avons pu identifier clairement les bras de M51, les yeux du hibou (M97) et pour le clown distinctement à 450X la double enveloppe autour de la centrale certes mais aussi le renfoncement lumineux SO dans l'enveloppe externe, pas de "sourire" par contre il reste encore des étapes de progression!

 

Il nous reste à pouvoir profiter d'un ciel noir, Eygalayes devrait être le bon endroit pour cela. Ceci devrait aussi permettre de valider la qualité du miroir, mission difficile avec la turbulence hier soir et conscient qu'un miroir de 600 ouvert à 3.3 reste une prouesse technique. Après les précédents télescopes "made in US", voilà une belle réalisation faite des artisans français, cocorico.

 

Enfin, vers 2h30 nous sommes rentrés la tête pleine d'images.