Pour cette sortie en Drôme provençale à la ferme du Casage, se sont retrouvés 16 membres de la SAL auxquels il faut ajouter un autre groupe d’astronomes amateurs de 10 personnes. On a pu ainsi compter jusque 22 instruments sur place, de la lunette au dobson de 450.

 

Les activités concernaient tant l’observation visuelle que l’imagerie et nous eûmes aussi quelques bons moments dédiés à l’observation solaire soit au travers de filtres plaine ouverture soit à l’aide de lunettes spécifiques munies de filtre H alpha qui nous livrèrent de belles images des protubérances solaires.

 

La météo nous a été favorable avec cependant des conditions de transparence et turbulence variées comme nous le verrons ci-dessous et des journées ensoleillées qui permirent de faire de belles randonnées aux alentours, notamment sur les sommets voisins ou dans les gorges de la Méoude.

 

 

Pour ce qui concerne les nuits la première nuit du jeudi au vendredi a été dégagée avec une transparence et une turbulence moyennes.

 

La nuit suivante, du vendredi au samedi, s’est caractérisée par une bonne transparence mais surtout une turbulence quasi nulle qui a permis notamment de fabuleuses images des nébuleuses planétaires. Le fantôme de Jupiter ou la nébuleuse du clown à fort grossissement (jusque 1000X) restent des images inoubliables par leur stabilité et les détails perceptibles. Par contre une forte humidité nous a contraints à utiliser les sèche-cheveux pour dégager les secondaires embués. Les derniers observateurs se sont couchés à 6h30 après avoir parcouru les objets du ciel d’été.

 

 

Les conditions météorologiques de la nuit du samedi au dimanche ont été contraires à celles de la nuit précédente en ce sens que nous eûmes une excellente transparence, témoin la présence de la lumière zodiacale au crépuscule, mais une forte turbulence qui empâtait les télescopes à fort grossissement à la tombée de la nuit. Celle-ci s’est réduite au cours de la nuit pour lentement s'améliorer et finir au même niveau qu'en fin de nuit précédente, par contre peu d'humidité présente. Une nuit consacrée notamment à l’observation des galaxies du lion, de la vierge et des chiens de chasse ou la grande ourse. Pléthore de galaxies donc et des cheminements à l’oculaire passionnants avec par exemple la chaîne de Markarian ou la présence simultanée à l’oculaire de 9 d’entre elles. A noter de superbes vues de galaxies par la tranche avec la bande de poussières bien évidente (NGC 4565 ou M104 par exemple) ou de face comme M100 ou M51 dont on voyait les bras spiraux. Les derniers observateurs de la SAL munis d’un filtre O3, ont observé le ciel d’été jusque 6h avec notamment les dentelles du cygne, le croissant, North America, et les objets du sagittaire.

 

 

La dernière nuit a permis des observations jusque 2h du matin avant que les nuages n’envahissent le ciel. Fort heureusement le vent présent dans la journée était tombé au crépuscule. Quoique la transparence fût moins bonne nous avons pu mener des observations toujours passionnantes sur les divers objets du ciel profond. La turbulence faible a permis avant que le ciel ne se bouche, des vues époustouflantes de saturne à 750X et des amas globulaires dont m13 résolu à fort grossissement.

 

 

Un excellent séjour donc au Casage tant pour ses observations diurnes et nocturnes que pour son cadre. La prochaine sortie de la SAL aura lieu du 22 au 27 septembre aux Guions. D’ici là, notez que se tiendront les RAP à Craponne sur Arzon (http://www.astrorap.fr/) et les rencontres Astrociel à Valdrome (http://www.astrosurf.com/saf/news/RAC2011/renseignements_valdrome.html) ou se rendront quelques uns d’entre nous.