La nuit est belle et nous devons agir pour qu'elle le redevienne pour tous!


Le soir du 21 mai 2021, sept communes du sud de Lyon n'allumeront pas leur éclairage public.

Cet événement inédit a pour but d'attirer l'attention sur les nuisances de la pollution lumineuse. Il est organisé en liaison avec l'équipe initiatrice de l'opération La nuit est belle! sur le Grand Genève.

Les communes participantes

Brignais, Saint-Genis-Laval, Vourles, Chaponost, Millery, Montagny et Vernaison n'allumeront pas leur éclairage public ce soir-là, créant une vaste zone sombre au sud de Lyon. La commune de Grigny se joindra à partir de 23h30, heure de son extinction quotidienne.

Les animations

Pour associer la population à cet événement, des animations variées sont proposées au public dans les communes qui éteindront. Le thème directeur de Genève cette année est la biodiversité, qui souffre beaucoup de la pollution lumineuse.
Cependant, compte tenu des mesures sanitaires en vigueur, les animations seront réduites et limitées à la journée avec des jauges trés éréduites. par contre  les extinctions de l'éclairage public se feront bien.


Pourquoi éteindre l’éclairage public ?


La pollution du ciel nocturne a des répercutions négatives dans de nombreux domaines. Les raisons d'éteindre l'éclairage public sont donc multiples pour:
Protéger la biodiversité: la disparition de la "vraie" nuit, sans lumière parasite, perturbe gravement la faune nocturne et la flore.
Préserver la santé humaine: elle a des impacts négatifs sur notre sommeil car trop de lumière la nuit affecte la sécrétion de la mélatonine.
Economiser l’énergie, elle correspond à un gaspillage d'énergie, impossible à maintenir dans le contexte actuel de changement climatique.
(Re)voir les étoiles, la pollution lumineuse est devenue tellement envahissante qu'elle empêche désormais pour une large majorité des humains de voir le ciel et d’observer les étoiles.

Sensibilisation à la pollution du ciel nocturne

Entre 1992 et 2010, l’éclairage public a augmenté de 90% dans le monde ! Son augmentation a entrainé une intensification de la pollution lumineuse sur la majeure partie de notre planète. La conséquence? Cette pollution a fait disparaitre la possibilité de voir la voute céleste et la Voie Lactée dans toutes les zones urbaines.
Seules quelques étoiles les plus brillantes et les planètes sont aujourd’hui encore visibles dans le ciel nocturne des grandes agglomérations, faisant oublier aux humains l’existence de ces astres et la conscience de notre place dans l’univers.


L'équipe organisatrice

Isabelle Vauglin, astrophysicienne au CRAL et initiatrice du projet sur Lyon
Jenny Sorce, astrophysicienne au CRAL
Bernard Chevalier, président de la SAL, et la Société Astronomique de Lyon
avec le soutien
- du Comité de Liaison Enseignants-Astronomes ( CLEA) et
- du Planétarium de Vaulx-en-velin
L'équipe travaille en collaboration étroite avec celle du Grand Genève : Sylvie Varès et Laure Fabiani, Eric Achkar et Pascal Moschler qui ont initié l'événement le 26 septembre 2019 en faisant éteindre l'éclairage public de 152 communes dans la zone transfrontalière du Grand Genève (La nuit est belle! à Genève).

Partenaires: CRAL - SAL - CLEA